La génèse du Bibliothécaire

Ce blog est en partie dédié au spectacle que j’ai écrit durant l’été 2016. Après 30 ans d’activité comme ingénieur en informatique à l’Université de Rennes 1, j’ai terminé ma carrière au SCD (Service Commun de Documentation,, autrement dit les Bibliothèques) à la suite de forts désagréments subis dans mon précédent service … Triste direz vous ? Eh bien non, car sans ces désagréments, ce spectacle n’existerait pas. Ce sont eux qui m’ont obligé à changer de vie, à rencontrer d’autres personnes. Le hasard et la volonté de continuer à avancer ont bien fait les choses. Donc,  vive les désagréments !

J’ai travaillé au SCD de mai 2015 à octobre 2016. En avril 2016, je papotais de tout et de rien autour d’un café, avec Alice Lemesle, responsable de la communication au SCD. Elle me parlait de ses activités d’animation des bibliothèques, des expositions et d’un coup…  « J’y pense… Pierre-Antoine, toi qui fait du théâtre, tu n’aurais pas une idée d’animation sympa pour les 50 ans de la Bibliothèque de Beaulieu ? C’est en Décembre 2016. « 

Une muse a dû me chatouiller les neurones durant l’été. Toujours est il que je suis revenu en Septembre avec le texte du spectacle « le bibliothécaire » qui a plu à toutes les personnes qui l’ont lu, au point que j’ai pu entraîner des collègues novices à y jouer un petit rôle. Alice m’a fait confiance, j’ai passé un mois dans les sous-sol à préparer ce spectacle et à y attraper un rhume à cause de la climatisation. Il a été joué 8 fois de Novembre à Décembre 2016, pour environ 120 spectateurs, qui ont tous marqué leur plaisir, leur surprise par leurs applaudissements.

Mon metteur en scène m’a amené à adapter et proposer ce spectacle dans les médiathèques. Ensuite, le bouche à oreille, les amis et connaissances sont entrés en jeu. Le premier spectacle a eu lieu en septembre 2017 à la médiathèque de St Aubin du Cormier, grâce à la gentillesse et la confiance de sa responsable, Anne-Claire Vilbert.

Ce spectacle n’aurait pas le même sel et la même vigueur sans l’attention très exigeante et l’oeil de Loic Choneau, qui me met en scène.

Et depuis …. les dates s’enchaînent, pour mon plus grand plaisir.